Michel Delpech, l'homme qui a chanté la France

Michel Delpech
Michel Delpech est né en 1946 à Cour­be­voie. Son père travaille dans l’en­tre­prise fami­liale de chro­mage de métaux, sa mère s’oc­cupe du foyer fami­lial, de Michel et ses deux sœurs. Une enfance paisible, pleine d’amour. L'annonce de sa disparition, samedi 2 janvier à l'âge de 69 ans, bouleverse la France. Grâce à sa carrière splendide, l'interprète de "Chez Laurette" laisse une marque indélébile dans l'histoire de la chanson. Il a incontestablement marqué l'esprit des Français. C'est peut-être l'un des rares chanteurs qui a fait chaque année une photo en chanson. Quand vous écoutez les paroles, elles correspondent exactement à une époque précise avec un vocabulaire très choisi qui finalement nous renvoie à notre enfance, notre jeunesse, nos bons sentiments.
 
L'héritage de Michel Delpech est d'autant plus grand que certains de ses titres ont une incidence sociale. "Les Divorcés", l'un des tubes de la fin de l'année 1973, a par exemple permis de faire voter une loi pour créer le divorce par consentement mutuel. Avant la chanson de Michel Delpech, ça n'existait pas. Avec cette photo de ce moment précis de vie, il a permis que la société change. Il en était très fier. Pour lui, ça avait été un moment important de son existence.
 
Le crooner était donc un précurseur, notamment l'un des seuls de l'époque à s'engager dans des mouvements écologiques. C'est le premier à avoir dénoncer l'extravagance de notre société, cette consommation à outrance et ce non-respect de l'air. 
 
Michel Delpech, c'est aussi un homme qui ne laissait pas paraître ses tourments personnels. Cet artiste, qui était un garçon merveilleux et généreux sur scène, était triste dans son existence. Il était toujours très dépressif, il avait une angoisse permanente, il était très fragile. Il a toujours été très entouré, et ne pouvait jamais rester seul. C'est ce qui lui a permis d'écrire des textes fabuleux et d'accompagner une époque. On peut comparer sa personnalité à celles de Paul Verlaine, Charles Baudelaire ou encore Arthur Rimbaud. 
 
Michel Delpech a toujours partagé avec son public les épreuves qu’il a traver­sées: son divorce, sa dépres­sion, son cancer. Il faut dire qu’en plus de quarante de carrière, le chan­teur a conquis le cœur de nombreux fans. Il a très vite rencon­tré le succès et dans les années 60 et 70, il était aussi popu­laire que Richard Anthony, Michel Sardou, Michel Fugain ou Claude François. Son physique et sa voix de velours n’y étaient pas étran­ger, mais ce sont bien ses chan­sons qui ont touché le public.
 
A l’époque, il profite et brûle la chan­delle par les deux bouts. Il dépense sans comp­ter tout l’argent qu’il gagne: il mange dans les plus grands restau­rants et se perd dans les para­dis arti­fi­ciels, l’al­cool, l’herbe, le canna­bis, la cocaïne. Il confie: "Il n’y en avait que pour ma pomme". Malgré cette vie de débauche, il épouse Chan­tal Simon dont il aura deux enfants dont le premier à 24 ans. Sa femme le quitte en 1978 et le laisse avec Garance et Barthé­lémy. Michel Delpech plonge. Il connaît alors une terrible dépres­sion qui durera sept ans. Il tente beau­coup de choses pour s’en sortir: les cures de sommeil, les médi­ca­ments, la reli­gion… Mais c’est l’amour qui le sauve.
 
En 1983, il fait la rencontre de Gene­viève et c’est le coup de foudre. Ils se marient en 1985 et ont un enfant, Emma­nuel, né en 1990. Mais il accueille aussi dans son foyer les deux premiers enfants de Gene­viève, Pierre-Emma­nuel et Pauline, qui pren­dra par la suite le nom de Delpech pour faire carrière (elle est actrice, écrit des livres et siège actuel­le­ment au Conseil Muni­ci­pal de Paris sous l’étiquette EELV).
 
S’il se consacre à sa famille, Michel Delpech conti­nue à sortir des disques. Mais aussi des livres, pour se racon­ter. Il parti­cipe égale­ment à la tour­née "Age tendre et tête de bois". S’il est souvent invité dans les émis­sions télé, il fuit les monda­ni­tés et préfère rester dans sa maison des Yvelines. En 2013, tombe la terrible nouvelle de son cancer. "Vivre au-delà de tout. Posi­ti­ver" confie-il. La belle voix de Michel Delpech s’est éteinte à tout jamais... mais ses enregistrements sonores font partis pour toujours des "pépites" de la chanson française.
 
En vidéo ci-dessous --> Les obsèques de Michel Delpech en présence de nombreux artistes