Bernard Lavilliers aux Francofolies et en tournée

Bernard Lavilliers
"Une chanson comme La Peur, je trouve que c'est le moment ou jamais de chanter ce morceau. On est en plein désarroi, à tous les niveaux", explique le chanteur de 69 ans. Et de citer parmi les "peurs" actuelles le "terrorisme, le chômage ou la peur politique sournoise avec la fin des idéaux". Dans cette chanson, Lavilliers chante notamment: "La peur tire tes volets vers les huit heures du soir/Et renforce tes gonds et ferme tes couloirs (...)/ Elle te glace le ventre quand on te licencie/Et que tu restes nu/Chômage Cellule Parti". L'album-concept "Pouvoirs", évoquant toutes les formes de pouvoirs sur des compositions tendues, contient d'autres titres emblématiques de son répertoire comme "Frères de la côte", "Soeur de la zone" ou "Bats-toi". 
 
"C'est un album que j'ai finalement peu chanté sur scène, j'avais envie de remettre les pendules à l'heure en scène", souligne-t-il, précisant que si le disque "n'a pas marché au départ, il s'est plutôt bien vendu sur la durée".
 
Sur scène, à partir de cet été, il ajoutera d'autres morceaux piochés dans des disques comme "C.I.A." et "Les Aventures extraordinaires d'un billet de banque", deux chansons de l'album "Le Stéphanois" (1975) ou un titre plus récent comme "Les mains d'or", un hommage à la classe ouvrière datant de 2001.
 
Après sa création à La Rochelle, le 15 juillet, Bernard Lavilliers présentera ce spectacle pour quelques concerts à partir du 22 septembre à Tarbes, Mérignac, Nantes, Lille ou dans la salle Pleyel à Paris (7 octobre). Bernard Lavilliers participera également en avril, avec une chanson de Léo Ferré, à la création spéciale organisée par le Printemps de Bourges pour marquer sa 40e édition.
 
En vidéo ci-dessous --> Bernard Lavilliers - La peur