La chanson française va s’exposer dans les Hauts-de-France

Fabien Lecoeuvre avec un carnet de chansons de Charles-Joseph Pasquier, dit Bach, premier interprète de "L’Ami Bidasse"
Durant deux mois, du 18 juin au 14 août 2016, Arras sera la capitale de la chanson française. Par l’entremise du chroniqueur TV et attaché de presse Fabien Lecoeuvre, une exposition comprenant, entre autres, des dizaines de manuscrits, des costumes de scène et des disques d’or sera présentée au Casino. Fabien Lecoeuvre est un grand collectionneur. Attaché de presse des plus grands chanteurs français, il a amassé depuis des années des objets précieux qui ont appartenu à Cloclo, Johnny et autre Gilbert Bécaud.  Alors, quand il y a quelques mois, Alexandre Malfait lui parle du Casino et du festival Di Dou Da, l’idée de monter une exposition autour d’objets de la chanson française fait son chemin.
 
Celui qui est également chroniqueur télé prépare ce moment avec impatience. De par ses attaches familiales dans l’Arrageois, exposer au Casino fait titiller sa sensibilité. Son grand-père maçon a travaillé à la construction du Casino en 1929. Et puis, c’est à Arras qu’il a assisté à ses premiers concerts, notamment à la kermesse de l’Ami Bidasse où il a applaudi Dave, Sylvie Vartan, Johnny Hallyday, Claude François. Et comme "nul ne guérit de son enfance" dixit Jean Ferrat, Fabien Lecoeuvre est aux anges à l’idée de présenter cette exposition à Arras, au Casino. Un rendez-vous unique qui permettra de balayer la chanson française de long en large. 
 
Wight is Wight de Delpech, Plus bleu que tes yeux d’Aznavour, Hélène de Roch Voisine, Céline d’Hugues Aufray, Aline de Christophe, Capri c’est fini d’Hervé Vilard, Que je t’aime de Johnny, Magnolias For ever de Claude François. Les manuscrits originaux de ces chansons (et bien d’autres) que tout le monde a en tête seront présentés au Casino cet été. Mais ce n’est pas tout. Des costumes de scène seront également exposés. C’est ainsi que l’on verra le smoking et le célèbre canotier de Maurice Chevalier, le blouson en velours noir de Johnny, le costume rouge de Cloclo, la robe de Chantal Goya ou bien encore le blouson porté par Mylène Farmer lors d’une séance photos en 1986.
 
D’autres célèbres objets indissociables de leurs artistes comme le bandana de Renaud, la cravate de Bécaud ou les lunettes de Polnareff seront présents ainsi que des Victoires de la musique, des disques d’or et des instruments de musique. Au total, ce sont près de 150 pièces appartenant à plus de quatre-vingts artistes différents qui seront exposés. "C’est une exposition familiale, on va toucher toutes les générations, confie Fabien Lecoeuvre. Ça va de Maurice Chevalier dans les années 30 à Matt Pokora".
 
Par ailleurs, le samedi 18 juin, à 15 heures, dans la salle des concerts du Théâtre d’Arras, Fabien Lecoeuvre donnera une conférence sur la chanson française à base d’anecdotes et d’histoires croustillantes.