Les "Six et Sept" musicaux de Pascal Nègre et M6

Six et Sept
Après avoir créé une société de management de talents en joint venture avec le géant américain Live Nation, l'ancien patron de Universal Music France, Pascal Nègre, retourne à ses anciennes amours: la production d'artistes. Lui qui avait juré de ne plus le faire après son éviction de Universal Music, en a repris le goût en co-produisant avec Sébastien Saussez, le chanteur Claudio Capeo qui approche les 400 000 albums vendus. Cette fois ci, Pascal Nègre s'associe avec le groupe M6 pour fonder un label de productions et d'éditions musicales baptisé "Six et Sept" dont il en sera le président.
 
La mise de départ est estimée à environ 1 million d'euros. "Suffisant pour commencer à investir dans un ou deux artistes par an. Je veux rester un artisan qui peaufine les choses. A terme, nous pourrions produire environ un album par trimestre" estime Pascal Nègre.
Le nouveau label signera des artistes encore inconnus ou plus confirmés. "Je suis ouvert à toutes les esthétiques mais, majoritairement, nous produirons des artistes pop ou de chanson française" explique Pascal Nègre. Il n'exclu pas pour autant des artistes de musique urbaine ou électro, genre qu'il a promu chez Universal et qui marche particulièrement bien en streaming.
 
L'association avec M6 permettra de détecter de nouveaux talents et de les faire grandir non seulement dans le circuit traditionnel de la musique mais aussi dans l'univers de M6: la télévision, le numérique et les chaînes Youtube. Un peu comme le parcours qu'à connu Kev Adams, détecté, lancé et produit par M6.
 
Même si rien n'est encore arrêté, M6 et Pascal Nègre réfléchissent aussi à lancer un nouveau télécrochet musical. Cela permettrait à M6 de renouer avec les belles années de la Nouvelle Star qui, de 2003 à 2010, a permis à des artistes comme Camélia Jordana ou Julien Doré d'émerger. De son côté, Pascal Nègre était le Pygmalion de la Star Ac puis de The Voice sur la chaîne concurrente TF1.