Michel Sardou et son ennemi: Johnny Hallyday

Michel Sardou

Michel Sardou remonte sur les planches. À l'affiche de la nouvelle pièce de théâtre d'Éric-Emmanuel Schmitt, Si on recommençait, l'artiste s'est longuement confié dans une interview pour le magazine VSD. Comme à son habitude, le chanteur est franc concernant ses problèmes de santé, ses amitiés, la politique, et ses débuts dans la musique. Michel Sardou revient notamment sur le différend qui l'oppose à Johnny Hallyday depuis l'année dernière. Il confesse que les deux hommes ne se sont jamais réconciliés et ne comprend pas que Johnny ne veuille pas s'expliquer avec lui. "On ne sait même plus pourquoi on s'est fâchés en fait. Lorsqu'on a un différend, il faut être capable de se dire ce qui s'est passé. Lui ne veut pas. On ne se parle plus depuis quelques années. Ça n'a aucune importance. Personnellement, je m'en passe très bien. Lui aussi, j'imagine".

Cette querelle tenace est intervenue en 2013 lorsque Johnny Hallyday était revenu, dans sa biographie, Dans Mes Yeux, sur une phrase qu'aurait prononcée Michel Sardou lors d'un concert, à propos de sa fille adoptive Jade: "Johnny est venu avec sa Viet Cong". On avait appris, lors d'une fête d'anniversaire de Nicolas Sarkozy, en 2008, dans laquelle les deux chanteurs étaient conviés, que Johnny Hallyday avait refusé de serrer la main de Michel Sardou, après avoir eu écho de cette réflexion. Pourtant, Michel Sardou s'était confié à Gala et se défendait d'un "crétin qui avait divulgué un faux truc" et "n'en voulait pas" à Johnny.

Ce n'est pas le cas de l'Idole des jeunes. En 2013, lors d'une interview dans Le Grand Journal de Canal Plus, pour la sortie de sa biographie Dans Mes Yeux, il avait la rancune tenace. "Il faut être responsable de ce que l'on dit dans la vie, et il a dit des choses sur mes enfants que je ne lui pardonnerai pas". Suite à ses propos, l'interprète de La Maladie d'Amour était revenu sur sa position et avait critiqué la sortie de son ouvrage dans une interview pour Le Figaro. "Je veux bien que l'on fasse des commentaires sur les Mémoires de La Rochefoucauld, mais ceux de Johnny, je m'en tape. Il n'y a pas de quoi en faire une montagne".

Le bon temps entre les deux hommes semble bien loin, lorsqu'ils se rendaient ensemble à Las Vegas ou lorsque Michel Sardou consacrait une chanson, intitulée Le Phénix, pour témoigner de l'admiration et de l'amitié qu'il portait à Johnny Hallyday, lui qui disait "Je te suivrai jusqu'à ma mort".