Fin de carrière pour Michel Sardou

Michel Sardou
C'est un monument de la chanson française qui se retire. Michel Sardou annonce qu'il met un terme "définitif" à sa carrière musicale. Avant de faire ses adieux, l'interprète de "La maladie d'amour" annonce qu'il sortira un 26e et dernier album studio en octobre avant d'entamer une ultime tournée. Intitulée "La Dernière Danse", celle-ci se déroulera de juillet 2017 à mars 2018 et passera notamment par la Seine musicale de Boulogne-Billancourt. Celui qui avait fait part dès 2007 de son intention d'arrêter les tournées, avant de se raviser, avait pourtant déclaré au "20 Heures" de TF1 en décembre dernier que "La Dernière Danse" n'était pas une tournée d'adieux.
 
Mais "à 70 piges", ce vieux routier de la chanson française décide finalement de raccrocher le micro pour se consacrer au théâtre, où il promet qu'il "(se) fera plaisir" et qu'il "jouera jusqu'au bout", même si "On ne choisit ni sa mère, ni sa mort".
 
Sur son choix d'arrêter la chanson, Michel Sardou file la métaphore et estime que "C'est comme les sportifs, qui raccrochent à 35 ans. Ils jouent toujours bien mais courent moins vite". Le chanteur explique ainsi que "(sa) voix a descendu" et qu'il veut "(se) protéger et ne surtout pas faire l'album et la tournée de trop". "Il arrive un moment où on a tout dit", explique-t-il avant de jeter un regard critique sur l'industrie musicale: "Aujourd'hui, dans la musique, on ne pense qu'à faire du chiffre et cette génération du rendement m'emmerde un peu".
 
Avec plus de cinquante ans de carrière à son actif et plusieurs dizaines de millions de disques vendus, Michel Sardou est l'un des chanteurs les plus prolifiques de la chanson française. Il a marqué son histoire en sortant bon nombre de titres, surtout dans les années 1970 et 1980, désormais ancrés dans la culture populaire, de "La maladie d'amour" à "Musulmanes" en passant par "Chanteur de jazz", "Vladimir Ilitch", "Je vole", "Je vais t'aimer", "Je viens du sud" ou encore "Les Lacs du Connemara".