Décès du parolier Maurice Pon

Maurice Pon

Décédé en région parisienne, Maurice Pon avait écrit un millier de chansons, pour Henri Salvador, mais aussi pour Bourvil, Les Chats Sauvages, Les Frères Jacques, Michel Fugain, Jean Sablon, Fernandel, Nana Mouskouri ou Rika Zaraï. Né à Bordeaux en octobre 1921, ce multi-instrumentiste (batterie, violon, guitare) s'installe à Paris à 20 ans pour faire du théâtre. Il rencontre rapidement Henri Salvador avec qui il devient ami. Il va collaborer avec lui pendant près de 60 ans, lui écrivant plus de 250 chansons parmi lesquelles "Le loup, la biche et le chevalier" (connue également sous le nom d'"Une chanson douce", 1950),  "Ma chansonnette" (1950),  "L'abeille et le papillon" (1956),  "Le petit indien" (1956),  "Dans mon île", "Le travail c'est la santé"...

Dans les années 1950, Maurice Pon écrit également une série de sketches humoristiques avec Claude Amy pour France Inter, "Contes farfelus". Il se tourne ensuite vers la chanson pour enfants en créant, à la fin de la décennie, les disques Mirliton. En 1983, il obtient le prix de la chanson pour enfants de la SACEM.

Dans les années 1990, l'auteur se fait moins présent et écrit pour la télévision des contes pour enfants.
 
Il était l'un des plus anciens membres de la Sacem (depuis 1947) où il avait reçu en 2003 la Légion d'honneur des mains de son ami et confrère Michel Rivgauche.